Iokai Shiatsu

Spécificités du Iokai Shiatsu :  Shiatsu des méridiens et lien direct avec la tradition orientale

Le Iokai Shiatsu est un art qui se distingue par le fait qu’il engage la globalité psychique et physique (esprit-corps) du praticien et du receveur. La qualité de cette communication est un des points essentiels de notre pratique dans laquelle réside le terme « toucher la vie ».  Notre approche de l’être humain est holistique, n’isolant jamais une partie d’une autre, mettant tout en résonance, reliant l’être humain au Ciel, à la Terre et au Monde qui l’entoure. Elle comprend la maladie comme une expérience personnelle reflétant le caractère de l’individu et de la société dans laquelle il évolue.

Le Iokai Shiatsu a été fondé au Japon en 1960 par maître Shizuto MASUNAGA (1925-1981), dont les recherches sont aujourd’hui une référence pour tous les praticiens de shiatsu. Après avoir enseigné pendant de nombreuses années au sein de la Nippon Shiatsu School, maître S. MASUNAGA a souhaité créer sa propre école, afin de développer un enseignement conforme au sens de ses recherches. En effet, le Shiatsu couramment pratiqué au Japon était un Shiatsu basé uniquement sur les points d’acupuncture, qui n’explorait pas toutes les possibilités et les spécificités de l’approche manuelle. Son innovation majeure aura été, partant des textes anciens, de redécouvrir, au travers de son expérience clinique, le parcours de chacun des douze méridiens dans l’intégralité du corps et de l’étendre à la pratique du Shiatsu, afin d’en parfaire la technique et d’en accroître l’efficacité. Chaque trajet de méridien exprime l’état de nos fonctions vitales énergétiques et organiques. Ils sont associés à nos émotions, à nos pensées, à l’expression du Yin-Yang et des 5 Eléments tels qu’ils existent en chaque être.

Cette approche manuelle permet en effet d’agir simultanément sur le réseau énergétique (les méridiens) et la structure corporelle, selon le très ancien principe du “do in an kyo”, c’est-à-dire la mobilisation des articulations, des muscles et des tendons dans le but d’ouvrir des passages et de libérer la circulation du Ki.

Pour ce faire l’approche Iokai Shiatsu repose sur une écoute très subtile, sur un mode de communication profonde qui nécessitent une véritable recherche intérieure.

L’enseignement de maître S. MASUNAGA s’est répandu en Europe depuis le début des années 80 par les différents disciples qui l’ont côtoyé et par ses multiples ouvrages. 

Il était très influencé par le bouddhisme et dans le nom qu’il a donné à notre école, l’idéogramme “IO” s’inspire d’un ancien texte issu des Agama-Sûtra. Il signifie “roi” ou “bouddha de la médecine” : celui qui connaît les lois de la nature, celui qui connaît la maladie, qui en comprend les causes et qui sait appliquer le traitement approprié et faire en sorte que la maladie ne revienne pas. Tout en étant conscient que le chemin vers ce but est extrêmement long, il a fondé le Iokai Shiatsu avec cet idéal. L’idéogramme “KAI” évoque la notion de “groupe d’étude”.

L’enseignement Iokai Shiatsu est actuellement dispensé en Europe par maître Kazunori SASAKI, qui a été le disciple et le premier assistant de maître S. MASUNAGA pendant de nombreuses années. Son savoir, son expérience et ses qualités humaines exceptionnels ouvrent aux enseignants, apprenants et praticiens occidentaux des voies fascinantes et exigeantes sur le plan de la tradition japonaise et chinoise.

Ce lien direct avec la tradition orientale est le grand privilège dont jouit le Iokai Shiatsu.